Cette semaine

Récemment, les professeurs stagiaires (1° et 2nd degrés)  se sont retrouvés pour un travail spécifique que certains appelleraient “Pédagogie et Neurosciences”.  M. Jean Marie PATARD, professeur en Sciences de l’Éducation, qui a animé la journée, nous en dit plus.

« Nous n’avons jamais imaginé qu’une séance d’éducation physique puisse s’envisager sans le corps. Pourtant, nous envisageons des séances d’apprentissage en faisant comme si le cerveau n’existait pas. » Pascale Toscani, Rien ne se joue avant 6 ans, Chronique Sociale, Lyon, 2012.

L’objectif de ce cours est de sensibiliser les étudiants aux neurosciences éducatives. La journée s’articule en trois parties.
– Tout d’abord nous nous intéressons à l’anatomie et au fonctionnement du cerveau. (neurones, synapses, les différentes aires cérébrales…) Nous appuyons sur la notion centrale de plasticité cérébrale qui nous conforte aujourd’hui dans l’idée que rien n’est jamais joué et qu’un élève en difficulté n’est pas condamné par la nature à ne pas évoluer et qu’il peut goûter aux joies de la réussite.
– Puis dans une seconde partie, nous découvrons la mémoire, ou les mémoires et les processus de mémorisation. Nous mettons en évidence l’importance de la répétition dans l’acte d’apprendre et nous proposons des pistes pour aider les élèves à encoder et retenir l’information. Nous ferons le lien avec l’attention et la concentration.
– Dans un dernier temps, nous croisons les apports neuroscientifiques avec la psychologie. Nous voyons comment la conceptualisation, la construction de schèmes dépendent de l’environnement et qu’elles sont le résultat d’actions cérébrales, de gestes mentaux que l’on peut accompagner, enrichir.

Pour clore la journée, les étudiants sont invités à analyser dans leur discipline comment l’acquisition de telle ou telle compétence convoque les différents aspects de la mémoire, perceptive, sémantique, procédurale…et comment la mémoire épisodique construite lors d’apprentissages multi- épisodiques vient nourrir la mémoire sémantique, construire le concept.

Les commentaires sont fermés.